Café Scientifique « Les défis de l’anthropocène », lundi 30 octobre 2017 à 19h à la Bibliothèque de l’Espace Culturel MAISON

Le lundi 30 octobre prochain, Philippe Léna, géographe et sociologue, donnera une conférence lors d’un Café Scientifique qui se tiendra à partir de 19h à la bibliothèque de l’Espace Culturel MAISON. La conférence sera suivie d’un débat puis d’un cocktail.

Philippe Léna a été chercheur visiteur à l’INPA (Manaus – 1980/1984), au Musée E. Göeldi (Belém – 1984/1993) et à l’UFRJ (Rio de Janeiro – 1999/2005). Il a organisé en 2016, avec la Professeure Liz-Rejane Issberner (IBICT/UFRJ) le livre “Brazil in the Anthropocene. Conflicts between predatory development and environmental policies”, Routledge, London and New York, 2017. Il est aujourd’hui Directeur de Recherche Émérite à l’IRD (Institut de Recherche et de Développement - UMR 208 - Musée National d’Histoire Naturelle, Paris).

JPEG

Résumé de la conférence : Des changements affectant la totalité de la planète, comme le réchauffement climatique, la sixième extinction des espèces, la désertification et l’acidification des océans, la perte des sols, la pollution généralisée, ont conduit des scientifiques à mettre en évidence l’action humaine comme principale force modelant actuellement les paramètres du Système Terre. Des Conventions Internationales sont élaborées pour essayer de freiner cette évolution dangereuse (Climat, CBD…) mais qui sont peu efficaces et non contraignantes. La sortie des énergies fossiles, indispensable, n’est qu’une partie du problème.

Les « politiques environnementales » nationales ou internationales parient sur le découplage entre la croissance du PIB et la consommation de matière et d’énergie, sans savoir si une telle chose est possible à l’échelle globale. La croissance démo-économique semble incompatible avec la préservation des services indispensables offerts par les écosystèmes. Or il y a urgence et si les changements technologiques sont rapides (et de moins en moins maitrisables) les changements sociaux et culturels obéissent à une temporalité différente. La question se pose donc de façon aigüe : que peut-on faire ?

Le service de coopération scientifique et universitaire du Consulat général de France à Rio organise régulièrement des Cafés Scientifiques afin de diffuser des travaux de recherche scientifique sur des thèmes où la coopération franco-brésilienne est importante et de permettre au grand public d’élever son niveau de réflexion sur des sujets de société liés aux sciences exactes, humaines et sociales.

Suivez le Consulat sur les réseaux sociaux afin d’être tenu au courant des prochains Cafés Scientifiques :
http://riodejaneiro.ambafrance-br.org/
https://www.facebook.com/francanorio

publié le 20/10/2017

haut de la page