Café Scientifique « Nos ancêtres étaient-ils bien Gaulois ? La France du XXIème siècle face à la tentation de réécrire son récit national »

Le vendredi 18 août, le Professeur Jean-Yves Mollier viendra présenter ses travaux de recherche lors d’un Café Scientifique qui se tiendra à partir de 19h à la Médiathèque du Consulat général de France à Rio. La conférence sera suivie d’un débat puis d’un cocktail.

JPEG
La France a largement inventé ses Gaulois à la barbe blonde et aux yeux bleus au XIXe siècle, en pleine ascension d’une histoire romantique qui entendait remonter aux origines de la nation. Enseigné en métropole comme dans les colonies après 1870, ce grand récit national auquel Ernest Lavisse donna ses lettres de noblesse est passé au XXe siècle dans la bande dessinée Astérix qui a fait le tour du monde et répandu la légende de ce peuple de fiers guerriers résistant vaillamment à la conquête romaine. La célébration, en 1987, d’un « millénaire capétien » de la France, tout aussi fantasmatique, fondé sur l’accession au trône de Hughes Capet, duc des Francs et premier « roi capétien », a confirmé la persistance de ce goût de nos contemporains pour une histoire fortement romancée.

Alors même que l’archéologie a fait des progrès considérables et que les sciences historiques se sont développées en détruisant les légendes et en démontant les récits mythologiques, le besoin de racines et de héros demeure aussi fort aujourd’hui qu’il le fut hier. Notre époque sait pourtant à quels crimes et violences ont conduit l’exaltation des nationalismes depuis le milieu du XIXe siècle. Trois guerres franco-allemandes, en 1870, 1914-1918 puis 1939-1945, des guerres balkaniques à tendances génocidaires à la fin du XXe siècle et les récents affrontements entre la Russie et l’Ukraine illustrent jusqu’à la caricature les risques que fait courir l’exaltation des passions nationales. Pourtant, même dans une France relativement apaisée telle que nous la connaissons aujourd’hui, les tentations de revenir à un récit national accepté par tous n’ont pas disparu. C’est donc à tenter de comprendre ce désir de racines fantasmatiques que s’attachera ce Café scientifique placé sous le signe d’Astérix le Gaulois.

JPEG
Le Professeur Jean-Yves Mollier sera à Rio du 10 au 19 août prochain pour donner une série de conférences.

Jean-Yves Mollier est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et a longtemps dirigé le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de son université. Avec Marcia Abreu (université de Campinas), il a dirigé le programme intitulé "Circulations transatlantiques de l’imprimé entre la France, le Brésil, l’Angleterre et le Portugal et a beaucoup travaillé avec les universités de São Paulo (USP), Campinas (Unicamp), Belo Horizonte (UFMG) et Rio de Janeiro (UFF et UFRJ, Casa de Rui Barbosa, etc.)

Il a été invité par la Casa de Rui Barbosa et le Consulat de France à Rio à participer au séminaire international « A imprensa da belle époque » qui se tiendra du mardi 15 au jeudi 17 août 2017. Il prendra notamment la parole durant ce séminaire, le mercredi 16, pour une conférence intitulée « L’argent dans la presse à la Belle Époque ».

M. Jean-Yves Mollier a souhaité profiter de ce séjour au Brésil pour multiplier les rencontres et conférences avec diverses institutions brésiliennes. Ainsi, il donnera une conférence à la Livraria Leonardo de Vinci le vendredi 11 août à 18h30 sur le thème « O leitor, a leitura, a edição e o dinheiro ».

Le lundi 14 août, il interviendra dans un séminaire sur les frères Goncourt et leurs éditeurs à l’UFRJ. Il étudiera le rapport complexe entre les deux écrivains très jaloux de leur indépendance intellectuelle et leurs intermédiaires auprès du public, au cours de sa conférence « Les frères Goncourt et leurs éditeurs : une relation conflictuelle ». Jean-Yves Mollier a déjà coorganisé en 2003 deux colloques sur le centenaire du prix Goncourt, au Sénat et à la Bibliothèque nationale de France (BnF).

Enfin, il sera l’invité du Consulat de France à Rio le vendredi 18 août à partir de 19h à la Médiathèque du Consulat pour un Café Scientifique intitulé « Nos ancêtres étaient-ils bien Gaulois ? La France du XXIème siècle face à la tentation de réécrire son récit national ».

Le service de coopération scientifique et universitaire du Consulat général de France à Rio organise régulièrement des Cafés Scientifiques afin de diffuser des travaux de recherche scientifique sur des thèmes où la coopération franco-brésilienne est importante et de permettre au grand public d’élever son niveau de réflexion sur des sujets de société liés aux sciences exactes, humaines et sociales.

Suivez le Consulat sur les réseaux sociaux afin d’être tenu au courant des prochains Cafés Scientifiques :

https://www.facebook.com/events/136461993606825/?acontext=%22source%22%3A4%2C%22action_history%22%3A%22null%22&source=4&action_history=null

http://www.casaruibarbosa.gov.br/interna.php?page=materia&ID_S=9&NM_Secao=not%C3%ADcias&ID_M=3907

publié le 03/08/2017

haut de la page