Covid-19 – Foire aux questions

PNG
- Compte tenu d’une circulation très active du virus de Covid-19 et de ses variants, l’entrée sur le territoire métropolitain français en provenance du Brésil est soumise à des restrictions.

- Les voyageurs vaccinés peuvent entrer sur le territoire français dès lors qu’ils peuvent justifier de leur statut vaccinal et qu’ils déclarent sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection à la covid-19 et n’ont pas été en contact avec un cas confirmé de covid-19. Cette règle concerne les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (actuellement : Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen). Le schéma vaccinal est considéré comme complet 28 jours après l’administration d’une dose pour le vaccin Janssen et 7 jours après l’administration d’une deuxième dose pour les autres vaccins. Les personnes vaccinées n’auront pas à faire de quarantaine à leur arrivée en France. Les mesures appliquées aux adultes vaccinés s’étendent dans les mêmes conditions aux mineurs les accompagnant, qu’ils soient vaccinés ou non.

- Les voyageurs non vaccinés doivent pouvoir justifier d’un motif impérieux pour se rendre en France. Ils devront aussi présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou antigénique négatif, datant de moins de 48 heures, avant le départ. Par ailleurs, ils feront systématiquement l’objet d’une mesure de quarantaine qui sera prononcée par arrêté préfectoral à leur arrivée en France métropolitaine pour une durée de dix jours. Cette mesure sera accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement (sauf en cas de transit en zone internationale). Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test. Des contrôles réguliers sont effectués par la police nationale et la gendarmerie nationale.

- Pour prendre connaissance des mesures anti-COVID qui sont en œuvre en France, vous pouvez vous rendre sur le site du gouvernement.

1. Qui peut entrer sur le territoire français ?

Les voyageurs vaccinés peuvent entrer sur le territoire français dès lors qu’ils peuvent justifier de leur statut vaccinal et qu’ils déclarent sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection à la covid-19 et n’ont pas été en contact avec un cas confirmé de covid-19. Les mesures appliquées aux adultes vaccinés s’étendent dans les mêmes conditions aux mineurs les accompagnant, qu’ils soient vaccinés ou non.

Les voyageurs non vaccinés doivent pouvoir justifier d’un motif impérieux pour se rendre en France. Les motifs impérieux sont les suivants :

1. Ressortissant de nationalité française, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants ;

2. Ressortissant de l’Union européenne ou assimilé, ainsi que son conjoint (marié, pacsé et concubin) et ses enfants ayant sa résidence principale en France ;

3. Ressortissant de pays tiers, titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour français ou européen en cours de validité, ayant sa résidence principale en France (valable uniquement si le déplacement à l’étranger est intervenu avant le 31 janvier 2021 ou était justifié par un motif impérieux) ;

4. Ressortissant de pays tiers titulaire d’un visa de long séjour délivré au titre du regroupement familial ou de la réunification familiale des réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire et apatrides ;

5. Étudiant inscrit dans des cours de français langue étrangère (FLE) préalables à une inscription dans l’enseignement supérieur ou admis aux oraux des concours dans des établissements d’enseignement supérieur français ou inscrits pour l’année 2021-2022. Chercheur ou enseignant (y compris assistant de langue) s’installant en France à l’invitation d’un laboratoire de recherche, pour des activités de recherche nécessitant impérativement une présence physique ainsi que son conjoint (marié, pacsé, concubin sur présentation de justificatifs de communauté de vie) et ses enfants ;

6. Travailleurs du secteur des transports terrestres, maritimes et aériens ou prestataires de services de transport, y compris les conducteurs de tout véhicule de transport de marchandises destinées à être utilisées sur le territoire ainsi que de ceux qui ne font que transiter, ou voyageant comme passager pour se positionner sur sa base de départ ou se former ;

7. Ressortissant étranger en fonctions dans une mission diplomatique ou consulaire, ou une organisation internationale ayant son siège ou un bureau en France, de même que son conjoint et ses enfants ;

8. Voyageur en transit de moins de 24 heures en zone internationale.

2. De quels documents ai-je besoin pour entrer sur le territoire français ?

Les voyageurs totalement vaccinés doivent présenter un justificatif de leur statut vaccinal et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19. Cette règle concerne les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (actuellement : Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen). Le schéma vaccinal est considéré comme complet 28 jours après l’administration d’une dose pour le vaccin Janssen et 7 jours après l’administration d’une deuxième dose pour les autres vaccins. Les personnes vaccinées n’auront pas à faire de quarantaine à leur arrivée en France. Les mesures appliquées aux adultes vaccinés s’étendent dans les mêmes conditions aux mineurs les accompagnant, qu’ils soient vaccinés ou non.

Les voyageurs non vaccinés doivent pouvoir justifier d’un motif impérieux pour se rendre en France. Ils devront aussi présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière un test PCR ou antigénique négatif, datant de moins de 48 heures, avant le départ. Par ailleurs, ils feront systématiquement l’objet d’une mesure de quarantaine qui sera prononcée par arrêté préfectoral à leur arrivée en France métropolitaine pour une durée de dix jours. Cette mesure sera accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement (sauf en cas de transit en zone internationale). Les enfants de moins de douze ans sont dispensés de test. Des contrôles réguliers sont effectués par la police nationale et la gendarmerie nationale.

Vous ferez systématiquement l’objet d’une mesure de quarantaine qui sera prononcée par arrêté préfectoral à votre arrivée en France métropolitaine pour une durée de dix jours et qui sera accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement (sauf en cas de transit en zone internationale).

Vous devrez également présenter :
• une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection à la covid-19 et de contact avec un cas confirmé de covid-19 ;
• un engagement sur l’honneur à vous soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France métropolitaine ;
• un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé), précisant le cas échéant les modalités d’accès permettant aux agents de contrôle de vérifier le respect de la mesure de quarantaine, sauf en cas d’isolement dans un lieu d’hébergement mis à disposition par l’administration (des cellules territoriales d’appui à l’isolement ont été mises en place pour accompagner les personnes placées à l’isolement) ou de transit en zone internationale.

Tous les documents sont téléchargeables sur le site sur ministère de l’Intérieur.

Pour consulter une liste indicative et non exhaustive de laboratoires proposant des tests rapides, vous pouvez cliquer sur ce lien.

3. Quelles sont les mesures de quarantaine à mon entrée en France ?

Les voyageurs vaccinés n’auront pas à faire de quarantaine à leur arrivée en France.

Les voyageurs non vaccinés feront systématiquement l’objet d’une mesure de quarantaine qui sera prononcée par arrêté préfectoral à leur arrivée en France métropolitaine pour une durée de dix jours et qui sera accompagnée de restriction des horaires de sortie du lieu d’isolement (sauf en cas de transit en zone internationale). Des contrôles réguliers sont effectués par la police nationale et la gendarmerie nationale.

Pour prendre connaissance des documents dont vous devrez vous munir pour votre voyage, consultez le point 2.

4. Je suis Brésilien ou Brésilienne et conjoint de Français, ou pacsé(e) avec un Français, ou vivant en concubinage avec un Français, puis-je aller en France ?

Les conjoints et enfants brésiliens de ressortissants français peuvent regagner la France. Les conjoints de ressortissants d’un État européen disposant d’un titre de séjour en France peuvent également regagner la France.

Si vous êtes Brésilien et conjoint de Français, sans titre de séjour, vous pourrez vous rendre en France sans visa (pour une durée maximale de 90 jours). Il suffira d’être muni des documents justificatifs de votre mariage reconnu en France (livret de famille par exemple ou copie de l’acte de mariage transcrit). S’agissant des conjoints mariés dont l’acte de mariage n’est pas transcrit, la présentation de l’acte de mariage étranger et d’un justificatif de vie commune permet leur entrée en France.

Si vous êtes Brésilien et partenaire de Français (enregistré comme pacsé(e) en droit français), sans titre de séjour, vous pourrez vous rendre en France sans visa (pour une durée maximale de 90 jours), à condition de pouvoir justifier de votre statut de partenaire pacsé à un Français. Il suffira d’être muni(e) des documents justificatifs de votre Pacs reconnu en France (par exemple copie de l’acte de naissance de votre partenaire français, copie de la carte d’identité de votre partenaire).

Si vous êtes Brésilien et que vous vivez en concubinage avec un Français, sans titre de séjour, vous devez attester d’une vie commune durable et notoire et pour cela apporter une preuve concrète de votre concubinage (bail de logement en commun, compte bancaire en commun par exemple).

5. Je suis dans un pays tiers et ai prévu un retour en passant par le Brésil, est-ce possible ?

Les ressortissants étrangers, dont les Français, peuvent passer par le Brésil en transit, par voie aérienne. En cas de franchissement de la frontière terrestre ou maritime du Brésil pour prendre un vol à destination de l’Europe à des fins de retour définitif, une autorisation de la police fédérale est requise. Veuillez vous adresser à l’ambassade de France qui en fera la demande.

7. Je suis Français et je me rends au Brésil dans les jours ou semaines à venir, dois-je reporter mon voyage ?

Seuls les voyageurs non-vaccinés doivent produire un motif impérieux pour se rendre dans un pays de la zone rouge, ce qui est le cas du Brésil. Retrouvez la liste indicative des motifs impérieux figurant sur l’attestation de sortie du territoire métropolitain sur le site du ministère de l’Intérieur.

Si vous êtes admis à quitter la France, le Brésil a levé les restrictions qui pesaient sur l’entrée des ressortissants étrangers par voie aérienne. Toutefois, les voyageurs, brésiliens ou étrangers, arrivant au Brésil depuis l’étranger, doivent présenter à leur compagnie aérienne avant l’embarquement, les deux documents suivants :

- un document attestant de la réalisation d’un test RT-PCR négatif ou non réactif au SARS-CoV-2, effectué moins de 72 heures avant l’embarquement ;

- une Déclaration de Santé du Voyageur (DSV) dûment remplie, qui devra être présentée sous format imprimé ou de façon numérique, dans laquelle le voyageur s’engage à respecter les mesures sanitaires en vigueur pendant tout son séjour au Brésil. Vous pouvez la télécharger en portugais, en espagnol ou en anglais en cliquant sur ce lien.

Pour plus de renseignements sur ces documents, vous pouvez consulter cet article.

Les restrictions demeurent en place pour les étrangers souhaitant arriver dans le pays par voie terrestre ou par voie navigable. Dans ces cas de figure, seuls sont autorisés à entrer :

- les Brésiliens,

- les étrangers qui détiennent une carte de séjour,

- les fonctionnaires des organisations internationales et ambassades,

- les étrangers qui entreraient pour des motifs de regroupement familial avec un citoyen brésilien présent sur le territoire (le conjoint, le partenaire, l’enfant, le père ou le curateur d’un Brésilien),

- les étrangers dont l’entrée serait autorisée spécifiquement par le gouvernement brésilien, en raison de l’intérêt public ou de questions humanitaires,

- les étrangers titulaires d’un numéro migratoire national (= le nouveau RNE, obligatoire pour tous les étrangers détenteurs d’un visa temporaire ou d’une autorisation de résidence),

- le transport de marchandises.

En cas de franchissement de la frontière terrestre ou maritime du Brésil pour prendre un vol à destination de l’Europe, une autorisation de la police fédérale est requise. Veuillez vous adresser à l’ambassade de France qui en fera la demande.

Eu égard à la situation sanitaire, nous recommandons aux Français de limiter leurs déplacements au maximum.

8. Je suis Français au Brésil et de santé fragile et/ou présente les symptômes de la Covid-19, que dois-je faire ?

Nous recommandons d’en discuter avec un médecin-conseil francophone. Il en existe plusieurs au Brésil, qui travaillent avec l’ambassade et consulats généraux :

- Brasília : Dr Sabri Lakhdari au +55 61 3244 4995 (fixe) ou +55 61 98505 3232 (portable)

- São Paulo : Dr. Maxime Godard au +55 11 9853-10830 (portable)

- Rio de Janeiro : Dr Chantal Corcos au +55 21 9998 53412 (portable) ; Dr Marie-Christine Duniau au +55 21 9961 89336 (portable)

- Recife : Contacter le Consulat général de France pour le Nordeste à Recife au + 55 81 3117 3290.

Au Brésil, le numéro de téléphone - 136 - permet d’obtenir des informations générales sur le coronavirus en portugais. Vous pouvez cliquer ici pour vous rendre sur le site référant tous les hôpitaux aptes à traiter les patients dans chaque État fédéré.

publié le 06/08/2021

haut de la page