L’Association Française de Bienfaisance célèbre le 14 juillet

L’Association Française de Bienfaisance a réuni ses principaux collaborateurs à la Résidence Huguette Fraga, pour célébrer la Fête Nationale auprès des résidents du foyer.

JPEG
M. Jean-Luc TREFF, Président de l’AFB, M. Jean-Paul GUIHAUMÉ, Consul général de France à Rio de Janeiro, M. Alain RAISSON et Mme Merie GODEFROY, Conseillers consulaires de la circonscription, Cyril DARNEIX, Attaché Économique et M. José João ADRIANO, musicien.

Emballés par des chansons françaises au son de l’accordéon, dans une ambiance agréable et décontractée, les invités ont eu l’occasion de se rencontrer et d’échanger avec les seniors.

Dans son discours, le Président de l’AFB a rappelé les points forts et l’histoire de l’association :

"Monsieur le Consul Général,
Madame et Monsieur les Conseillers Consulaires,
Chère Toni, qui nous accueille depuis bientôt 65 ans dans la Casa Luiz,
Chers directeurs qui se consacrent à la Bienfaisance,
Chers amis,
Merci à tous d’être parmi nous aujourd’hui.

Monsieur le Consul Général, vous avez souvent évoqué votre désir de mieux connaître nos activités et notamment notre résidence. Nous sommes heureux que ce soit le jour où nous commémorons à la fois notre Fête Nationale, mais aussi notre conquête d’une place en finale de la Coupe du Monde de football. Et je ne dirai qu’une chose : ALLEZ LES BLEUS !
Regardez : Nous sommes tous prêts pour défendre nos couleurs !

La Bienfaisance est une Association, reconnue d’utilité publique et à but non lucratif, fondée en 1836, 20 ans après l’arrivée de la célèbre Mission Française, invitée par Dom Pedro II pour ce que l’on appellerait aujourd’hui, un Transfert de Technologie.
Sans aucun doute, les fondateurs de l’Association étaient inspirés par l’idéal humanitaire importé par la Mission, mais je crois qu’ils avaient également le soucis de conférer une sécurité - montrer une solidarité - aux français qui venaient au Brésil promouvoir l’image de la France et la communauté française au Brésil.
La Bienfaisance était donc destinée à prêter assistance aux français en difficultés.
Il convient de souligner que, déjà à l’époque, elle a bénéficié d’un fort soutien de l’Ambassade de France à Rio de Janeiro : LA FRANCE N’ABANDONNE PAS SES CITOYENS ! Et ainsi, c’est l’héritage de la Mission Française - solidarité et promotion de l’image de la France- que nous souhaitons perpétuer aujourd’hui.

Quelles sont donc maintenant ces activités de L’Association Française de Bienfaisance ?

***
Nous venons de visiter ce que je qualifierai de - la version 2.0 - de la Résidence Huguette Fraga. Il y a près de 65 ans - mais oui chère Toni ! que la famille Bittencourt, très liée à la France - le nom de Casa São Luiz vient du Roi St Louis, premier souverain à se préoccuper des personnes âgées - abrite ce qu’il était convenu d’appeler le Pavillon Français.

Depuis 2010, et grâce à notre bienfaitrice Huguette Fraga, membre de notre Association, qui a légué une partie de sa fortune à la Bienfaisance, nous avons réformé cet étage et construit l’étage inférieur Nous disposons donc maintenant – en location à la Casa São Luiz qui fournit l’infrastructure médicale e de restauration – de 21 chambres, pouvant abriter jusqu’à 30 résidents. Cette infrastructure - Chambres avec, air conditionné, salle de bain accessibles en fauteuil roulant, barre d’appui dans les couloirs, cameras, est louée de façon permanente à la CSL pour abriter les français ou amis de la France qui le souhaiteraient. Nous avons ainsi accueillis, bien sur, des brésiliens liés à la France, des Libanais et autres francophones.

Le coût de cette location permanente est assumé par la Bienfaisance, et comprends les résidences subventionnées. Le financement provient à 80% de nos rendements financiers provenant des héritages. Actuellement, nous avons le plaisir d’accueillir 14 résidents, mais nous souhaiterions en avoir plus... La Maison est administrée par Rosangela et Cynthia sous la supervision de Isabelle.

La Résidence déborde d’Activités :
Ce sont des projections de films avec Sky et Netflix et comme nous sommes maintenant équipés d’une nouvelle Télévision et grâce aux service culturel du Consulat, nous allons pouvoir emprunter les films français de la Cinémathèque pour les présenter ici. Merci au Consulat !

Nos résidents sont très occupés : Ce sont des cours
- D’informatique
- De danse senior
- D’art thérapie
- De Thérapie cognitive et du mouvement
- De Thérapie vocationnelle
Et bien sur, toutes nos célébrations traditionnelles comme le 14 juillet – c’est aujourd’hui ! Noël , la fête des Rois, le Carnaval , Pâques, la fête des Mères et la fête des Pères, le dia do idoso, la fête du printemps et les anniversaires de chaque mois. Et encore des concerts, des spectacles... Haja folego !

***

Mais par ailleurs, nous prêtons assistance à une vingtaine de français qui continuent à vivre chez eux. Il est souvent préférable de continuer à vivre chez soi. La très grande majorité de nos contributions concerne la santé : nous payons des plans de santé pour compenser la carence du système public de santé brésilien. Pour la même raison nous avons contribué à financer des opérations d’urgence, notamment de la cataracte (le SUS demande 4 ans !!!) ou d’un genou. Nous sommes aussi amenés à financer des médicaments – chers – d’usage continu, qui ne sont pas remboursés au Brésil. Je voudrais remercier à ce sujet la coopération avec le Rotary, représenté ici par Simone Diniz, qui a fourni des prothèse auditives à divers de nos partenaires.

***
En dehors des problèmes de santé nous contribuons à diverses aides ponctuelles : pour aider de jeunes étudiants – frais de scolarité - billet d’avion – avance de paiement du CROUS – aide aux familles... mais aussi complément au CCPAS quand les taux de change sont défavorables.

***
Enfin, Il convient de souligner que - consciente de son environnent brésilien - la Bienfaisance contribue au développement des projets brésiliens : C’est le cas notamment de la Cruzada do Menor à Jacarepagua, à laquelle la Bienfaisance cède ses installations, immeubles et terrains, d’une remarquable institution de Petropolis qui insère des enfants autistes dans la société, ou d’un groupe de escoteiros créé il y a des années par un prêtre français ou encore d’autres entités de jeunes comme les Anjos do Realengo.

Il y eut une époque, encore récente, où l’Association récupérait auprès des entreprises françaises des ordinateurs usagés, les reconditionnaient et les remettaient à des entités brésiliennes avec une assistance. Nombres de ces projets survivent encore aujourd’hui, mais la chute du prix des ordinateurs ne justifie plus ce type d’assistance.

Un autre volet de notre contribution à la société brésilienne est le projet de promotion de lutte contre le Syndrome de l’Alcoolisme Fœtal pour lequel la France a élaboré des méthodologies qu’elle souhaite partager avec d’autres pays, dont le Brésil. Grace au Pr Jose Braz de Lima et avec l’appui de l’AFB, le Conseiller Municipal Reimont a promulgué une Loi Municipale qui incite à divulguer le problème et ses solutions selon le modèle français. On notera que le Conseiller Municipal Reimont a promulgue une Loi Municipale déclarant le 14 juillet Jour de la France à Rio.

***
Après avoir montré l’aspect solidarité de la Bienfaisance, je voudrais maintenant évoquer la contribution à l’image de la communauté française dans son ensemble et son insertion dans cette communauté. Certes le dernier exemple cité à propos du SAF est significatif. Mais il en est d’autres ...

· L’ Alliance Française. Si l’on consulte les listes électorales, on va percevoir que près de 80% des électeurs sont des binationaux ! Et très souvent, les partenaires brésiliens de la famille - qui sont français - ne parlent pas français C’est pourquoi la Bienfaisance a signé un accord avec l’Alliance Française (en présence de la Ministre Conway Mouret) pour offrir des bourses du “Français à Distance” pour que les jeunes brésiliens ( et leur famille) apprennent le français. Tout en renforçant les familles, cela contribue à les maintenir dans la culture française. Après tout, ce sont les futurs clients et les futurs employés des entreprises françaises. Cette idée avait d’ailleurs séduit le Député Sergio Coronado qui pensait la reproduire dans d’autres pays. Nous analysons actuellement les candidatures des familles de 2 élèves boursiers du Lycée et une candidature de fils de français.
Pour contribuer à la divulgation de la culture française auprès des élèves et de son public, nous avons déjà distribué à tous les professeur de l’Alliance un exemplaire de la carte de l’héritage français, mais je suis heureux d’offrir à sa nouvelle Présidente Katia Chalita un exemplaire du panneau pour affichage à Botafogo.

· Solidarité France Brésil fait un travail remarquable pour les enfants des communautés défavorisées de l’État de Rio mais rencontre des difficultés financières pour mener à bien ses objectifs : L’AFB a donné sa voiture de fonction à SFB pour la sortir d’une impasse financière ; elle a invité ses dirigeants à une rencontre avec un candidat à député pour indiquer des pistes de financement ; elle a divulgué sa coopération au projet SAF dans la carte de l’héritage distribuée à la CCFB ; elle a parrainé l’audit gratuit de ses comptes par un trésorier de l’AFB.

· Le PAI Toujours pour aider des entités de Bienfaisance d’origine française nous avons apporté un soutien de trésorerie au PAI de São João de Meriti, dirigé par notre regrettée Françoise Lindemann à laquelle notre communauté doit tant.

· Rio Accueil qui nous accueille sur son site a été une source des visiteuses qui viennent faire la causette le vendredi et que nos résidentes ont baptisé “les anges venus du ciel”. De très nombreux départs ont ralentis cette activité, mais le proviseur du Lycée Molière a promis de nous aider à recruter de nouvelles participantes.

· Par ailleurs, avec le Lycée nous avons identifié des parents d’élèves boursiers auxquels attribuer des bourses d’étude du français et, bien sur, nous avons déjà remis au Proviseur le panneau de l’héritage français pour l’afficher au Lycée et stimuler l’intérêt des élèves. Nous avons également prévu des visites périodiques de classes à nos résidents.

· Avec la Chambre de Commerce nous avons le même objectif de divulgation de l’héritage français Je voudrais remettre un exemplaire du panneau à son vice président AAGV. Bien sur nous suivons les travaux de la Commission Responsabilité Sociale de la Chambre animée par Rodrigo Santiago de Michelin aujourd’hui à Brasilia, mais Je voudrais remercier tout spécialement deux membres du Conseil : Fabio Amaral Figueira du cabinet Veirano, ici présent, qui a reformulé gracieusement nos contrats pour les rendre adéquats aux nouvelles législations brésiliennes et Guillaume Cadix, de Mc Kinsey Intl, qui nous offre une consultation sur le fonctionnement de notre organisation.

· La FIRJAN Internationale, dont le directeur est actuellement en voyage mais qui a accepté d’afficher notre panneau dans son siège pour mieux faire connaître les compétences françaises aux industriels brésiliens.

· Last but not least, le Consulat : c’est la porte d’entrée des demandes d’assistance et la Bienfaisance contribue dans la mesure de ses moyens à certaines opérations que le Consulat ne peut assumer ou assumer seul. La Bienfaisance participe notamment à la Commission d’attribution des Bourses scolaires et des aides CCPAS et analyse ainsi de possible compléments. Je lisais récemment un rapport d’activité de la Bienfaisance daté de 1956 où il était fait mention du rapatriement d’un français venu tenter sa chance au Brésil, mais perdu et abandonné dans la ville et le rapport montrait le sucés de l’opération de rapatriement qui avait sauvé une vie. C’est exactement l’objet de notre dernière coopération, il a deux semaines.

***
A toutes ces entités, l’AFB a offert cette édition de la carte commémorative des 180 ans de l’AFB pour montrer tant aux français, qui souvent l’ignorent, comme à nos amis brésiliens, l’importance de l’héritage français dans le Centre de Rio et son avenir technologique, comme le démontre le VLT fabriqué par Alstom.

Cette carte a été conçue et réalisée par notre ami Serge Ortega qui nous l’a cédée gracieusement. Serge Ortega n’en n’est pas à sa première contribution à la communauté française : il a aimablement guidé les pas de quelques illustres visiteurs français comme le sénateur Laffitte, fondateur de Sophia Antipolis, avec lequel nous avons hissé le drapeau français au temple positiviste de Auguste Comte, mais surtout il a publié pendant plusieurs années une revue du Consulat baptisée RIO FRANCE, dont j’ai retrouvé un exemplaire datant du 2me trimestre 1994 et devinez quoi ? 6 pages sont consacrées à la Bienfaisance. Pour tout cela j’ai souhaité remettre la médaille de la Bienfaisance à Serge Ortega.

***
Mais il y a parmi nous un autre français qui se distingue par son sens social : c’est notre ami Roland Villard,auquel j’ai également souhaité remettre la Médaille de la Bienfaisance : Pendant de nombreuses années Roland a offert le déjeuner de Noël de la Résidence et venait découper la dinde et scier la traditionnelle Bûche de Noël. Il est maintenant l’un des directeurs de Solidarité France Brésil et a déjà contribuer à former des enfants de communautés défavorisées. L’éducation est d’ailleurs l’un des piliers au sein de L’école le Cordon Bleu qui devrait ouvrir ses portes le mois prochain sous la houlette de Roland ...

Avant de passer la parole à notre Consul Général, je voulais vous adresser un dernier message : ALLEZ LES BLEUS !"

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

publié le 09/08/2018

haut de la page