Les Toulousains de Rio – Octobre 2017

A l’occasion de la venue de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse à Rio de Janeiro, notre série "Les Français de Rio" rend hommage à la ville rose ce mois d’octobre et devient "Les Toulousains de Rio".

Quelques questions, toujours les mêmes, dressent de brefs portraits, qui sont l’occasion de mieux connaître notre communauté. Ce mois-ci, nous vous présentons le portrait de M. Paul Cabanis.

JPEG

Paul Cabanis est un journaliste de 27 ans, qui vit à Rio depuis deux ans.

Ville d’origine : Toulouse
Quartier de Rio : Gloria

Pour Paul, Rio est " Légèreté, beauté, diversité " !

Pourquoi avoir choisi Rio ?
J’ai étudié 1 an à Brasilia. De retour en France, j’ai cherché du travail au Brésil et je l’ai trouvé à Rio.

Quelles ont été les premières impressions en arrivant ici ?
L’arrivée de l’aéroport vers le sud de Rio est assez emblématique. Des quartiers populaires à perte de vue, jusqu’à arriver dans la carte postale de Rio. J’ai eu cette sensation d’un contraste poussé à son paroxysme.

Quelle est votre occupation professionnelle, votre engagement, votre activité principale actuellement ?
Journaliste.

Qu’est-ce que Rio a changé en vous ?
Rio m’a permis de développer la patience et de rôder le système D au quotidien. J’ai appris à profiter du moment présent, avec cette insouciance si particulière qui fait le charme des Cariocas.

Être Carioca pour vous, c’est quoi ?
Il y a du sourire dans le mot Carioca. Depuis 2 ans on accompagne la chute du Brésil, la crise sans précédent ... et pourtant, pas de morosité et toujours l’espoir et le bonne humeur. Vai dar tudo certo.

Si vous deviez choisir un endroit à Rio, quel serait-il ?
Praça Mauá, lieu chargé d’histoire, en train de chercher son nouveau souffle.

Rio en trois mots :
Légèreté, beauté, diversité.

publié le 19/10/2017

haut de la page