Nice, prochaine « ville merveilleuse » ?

Le 13 janvier 2020, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères et M. Franck Rester, ministre de la Culture, ont conjointement annoncé la candidature de la ville de Nice au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

JPEG

Jumelée à Rio de Janeiro depuis plus de quarante ans, Nice s’est portée candidate en tant que « capitale du tourisme de Riviera ». Il est rare qu’une ville entière soit inscrite à la liste du Patrimoine mondial comme c’est le cas de Rio, première « ville merveilleuse » ayant reçu le titre en 2012 dans la catégorie « paysage culturel et urbain ».

À bien des égards, les deux villes se ressemblent. Elles se situent toutes deux entre montagne et mer, offrant un paysage d’exception aux touristes qui affluent du monde entier sur la promenade des Anglais ou le long des plages d’Ipanema et de Copacabana. Elles sont aussi connues pour leurs carnavals. Selon l’historienne Annie Sidro, la version actuelle du carnaval de Rio serait même inspirée du carnaval de Nice, raison pour laquelle on y retrouve de majestueux défilés de chars. Nice a aussi accueilli des personnalités brésiliennes notoires lors de ses carnavals (Jorge Amado, Gilberto Gil, Joãozinha Trinta…) et a invité le fameux « Trem do samba » à y faire halte.

La candidature de Nissa la Bella au Patrimoine de l’UNESCO se distingue pour l’originalité et la beauté de son paysage urbain. Elle a été la première ville, à partir de la fin du XIXème, à diffuser son influence touristique côtière sous le nom de « Riviera ». Son examen par le Comité du patrimoine mondial devrait avoir lieu en juillet 2021.

publié le 23/07/2020

haut de la page