Programme LabCitoyen 2019

La sélection finale aura lieu le 16 avril - Le voyage et les frais de séjour seront entièrement pris en charge par l’organisation du programme

Le Programme LabCitoyen célèbre sa 7ème édition, cette fois-ci avec le thème « Les droits des femmes : égalité et citoyenneté » . Chaque année, 50 jeunes du monde entier sont invités à débattre collectivement sur les grands sujets liés aux droits humains, à Paris.

Au long de la semaine du 30 juin au 7 juillet 2019, le groupe participera à une série de conférences, débats , tables-rondes et ateliers, pour discuter au sujet de l’égalité, la discrimination et la violence contre les femmes, en analysant les structures présentes dans la société qui représentent le pouvoir et la domination.

Les thèmes à être abordés sont les suivants :

- La participation politique et l’exercice de la citoyenneté par les femmes
- L’égalité professionnelle
- L’accès à l’éducation
- La lutte contre le harcèlement et les violences
- La religion et le droit des femmes.

Édition 2019 – Sélection finale

JPEG

Le mardi 16 avril à partir de 18h30, la phase finale de sélection du programme LabCitoyen 2019, aura lieu dans un événement ouvert au public, à la BiblioMaison. A l’occasion, les deux finalistes qui participeront au programme seront choisies.

Le Juri se compose des membres suivants : La consule du Canada, Mme Evelyne Coulombe ; la professeure de lettres à UFRJ, Mme Heloísa Buarque de Hollanda ; l’artiste et gestionnaire culturelle, Mme Keyna Eleison ; la directrice de l’association Mawon, Mme Mélanie Montinard, ainsi que d’une commission formée par la direction de l’Alliance Française et de l’Institut Français, plus un dernier vote qui appartiendra au public.

Candidates et projets sélectionnés

PNG
Amanda Luize Nunes

Étudiante en Droit à UnB, stagiaire auprès de l’ONG Anis et étudiante-coordinatrice du projet clinique « Cravinas ». Souhaite travailler comme avocate pour défendre les personnes en situation de vulnérabilité.

Mon projet

La santé et les droits liés au sexe et à la reproduction, pour l’égalité et la citoyenneté - mes activités auprès du projet Cravinas et de l’ONG Anis

« Je vous présenterai le projet Cravinas et l’ONG Anis, avec une description des activités mises en place, comme la formation d’étudiants comme défenseurs des Droits Humains, qui ont commencé dans le cadre du projet Cravinas, ainsi que des activités d’incidence dans des procès judiciaires et de communication, réalisés au sein de l’ONG Anis. »

PNG
Amanda Naif

Étudiante en Droit, boursière du programme d’Initiation Scientifique et Technologique au Centre Universitaire de l’État de Pará. Membre de plusieurs groupes de recherche liés aux droits humains et aux droits des femmes. Intégrante du groupe « Rosas Aprisionadas » .

Mon projet

Projet Roses emprisonnées : une action menée par des femmes incarcérées.

« A partir d’un débat au sujet de la dignité dans la prison, ce projet a été créé pour répondre aux besoins basiques d’hygiène des femmes incarcérées. À présent, le but est aussi de participer à la révision des procès judiciaires de femmes détenues provisoirement. »

PNG
Carolina de Farias

Étudiante en Relations Internationales à UFRJ. « Je travaille en lien avec le féminisme dans toutes les situations qui se présentent, dans les espaces et les mouvements socio-politiques de la ville ».

Mon projet

Le droit d’exister dans un territoire spécifique : la puissante rencontre des femmes et la visibilité de leur résistance.

« Les rencontres puissantes nous font repenser notre façon de faire de la politique, notre environnement la manière dont nous nous occupons de nous-mêmes et des autres. Je partagerai les expériences vécues auprès de « Militiva », un groupe de femmes militantes et chercheuses de la zone ouest de Rio, qui se reflètent toujours dans mes pratiques féministes. »

PNG
Gabriela Leão Sousa

Étudiante en Droit à PUC - São Paulo. Poète, féministe, militante pour les droits humains et activiste politique, avec un travail en cours sur la décriminalisation de l’avortement.

Mon projet

Aujourd’hui et toujours

« Ma lutte politique, sociale et académique est tournée vers les droits des femmes en Amérique Latine, spécialement en ce qui concerne la décriminalisation de l’avortement au Brésil, thème central d’un travail que je réalise à présent, en contact avec des femmes qui ont subi des avortements clandestins. »

PNG
Luiza Nicolitt

Étudiante en Droit à UFF et stagiaire à la Défense Publique, ayant bénéficié d’une bourse FAPERJ pour un projet sur les droits des prisonnières. A participé à la construction de mouvements sociaux en tant qu’affiliée au PSOL dans le passé et fait partie à présent du groupe « Coletivo Direito Popular – UFF ».

Mon projet

Pour une praxis féministe inter-sectionnelle

« Au cours de ma présentation je décrirai montrer mon parcours en tant que militante, en parlant de la branche du féminisme avec laquelle je m’identifie le plus : le féminisme noir. En outre, j’indiquerai des possibilités d’actions académiques et de politiques à partir desquelles je compte contribuer à la lutte pour l’égalité de genres et la justice sociale. »

PNG
Thais Crespo

Étudiante en Pharmacie à UFRJ. « J’ai le privilège de travailler pour une industgrie multinationale qui met en valeur les femmes et les aide à se développer comme des leaders. Participante des collectifs « Mulherada » et « Ingajadas ».

Mon projet

Pour une culture féministe

« En 2016, avec deux amies nous avons créé le groupe « Mulherada », motivées non seulement par notre indignation face à la culture machiste dans laquelle nous vivons, mais aussi suite à un cas de viol collectif subi par une fille de 14 ans à Rio. Notre objectif est d’appuyer et de motiver les femmes à être libres et indépendantes. »

PNG
Thanisia Cruz

Licence en Lettres/ Français à UnB, avec un Master en cours à la même institution. Participe du groupe « Articulação Nacional de Negras Jovens Feministas » (ANJF).

Mon projet

Le jour des femmes est arrivé

« Le parcours des femmes jeunes à la recherche du bien-être, par le combat à la violence contre les femmes, l’accès à l’éducation, la qualification professionnelle et la participation politique, avec la contribution du groupe « Articulação Nacional de Negras Jovens Feministas (ANJF). »

publié le 11/04/2019

haut de la page