Visite de l’écrivain Jean-Christophe Rufin à Rio de Janeiro

Jean-Christophe Rufin a été reçu, le jeudi 30 mai, par l’Académie brésilienne des Lettres, pour succéder à Jean d’Ormesson au fauteuil n°13 des correspondants étrangers de l’Académie.

Le célèbre écrivain français Jean-Christophe Rufin, membre de l’Académie française et prix Goncourt 2001 pour Rouge Brésil, était à Rio la semaine dernière, sur invitation du Bureau du Livre de l’Institut français du Brésil.

Il a été reçu, le jeudi 30 mai, par l’Académie brésilienne des Lettres, pour succéder à Jean d’Ormesson au fauteuil n°13 des correspondants étrangers de l’Académie.

Ce fauteuil avait été occupé précédemment par des écrivains prestigieux, tels Ibsen et Caillois. L’Académie compte 40 membres brésiliens et 20 correspondants étrangers. Lors d’une cérémonie entre académiciens, Jean-Christophe Rufin a réalisé un discours en portugais et souligné l’importance des liens entre le Brésil et la France, et entre l’Académie brésilienne des Lettres de Rio et l’Académie française.

JPEG
Jean-Christophe Rufin et Alberto Mussa à la librairie Travessa

Le vendredi 31 mai, il a donné, en dialogue avec l’écrivain carioca Alberto Mussa, une conférence sur le processus de création romanesque, au croisement entre l’histoire et l’anthropologie. Cette rencontre littéraire a été organisée par l’Institut français du Brésil et la Librairie Travessa de Leblon.

À l’occasion de la première édition du prix Choix Goncourt du Brésil organisée par l’Institut français du Brésil, il a également été reçu à São Paulo, le lundi 27 mai, où il a présidé le jury d’étudiants brésiliens de 5 universités publiques du pays, dont l’Université fédérale Fluminense (UFF) de Rio de Janeiro.

JPEG

Jean-Christophe Rufin, médecin et diplomate, ancien attaché culturel à Recife, puis ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie, consacre désormais l’essentiel de son temps à l’écriture. Lors d’une interview donnée à GloboNews, l’auteur explique que l’écriture est pour lui une pratique optimiste, et qu’elle est toujours ancrée dans ses expériences vécues.

PNG

Jean-Christophe Rufin, interviewé par le journaliste Marcelo Lins, de GloboNews

publié le 13/06/2019

haut de la page